Label : comment choisir un label pour s’assurer d’un bon produit

Un label pour mes cosmétiques, oui mais il me garantit quoi ?

À l’heure actuelle, on voit fleurir des labels sur tout, mais lequel garantit un bon produit cosmétique sans produit à éviter (voir la liste dans le guide en téléchargement) ?
Publié pour la première fois le 4 mai 2017, je l’ai relu et retravaillé.

Vous avez sans doute entendu parler d’Ecocert, Cosmebio ou encore Nature et progrès. Ces certifications pour cosmétiques servent reconnaitre d’un seul coup d’œil si ce que vous avez en main va être un produit dont la composition est ok pour votre santé, protège l’environnement, si les matières premières proviennent du commerce solidaire et même son positionnement par rapport à la cause animale.

Je vous présente ci-dessous les principaux labels que vous trouverez sur ce site et dans les magasins suisses.

  • Ecocert

Créé en 1991, Ecocert est un organisme de certification Français. Il a été le premier à développer un référentiel pour les « Cosmétiques écologiques et biologiques ».
Pour la label cosmétique bio, ecocert : 95% minimum d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle sur le total des ingrédients (y compris l’eau) • 95% minimum d’ingrédients certifiés bio sur le total des ingrédients végétaux • 10% minimum d’ingrédients certifiés bio sur le total des ingrédients

– Pas de parfum de synthèse ni colorants de synthèse, ni silicones,…etc – Quelques conservateurs de synthèse sont autorisés mais sont définis strictement – Pas de test des produits finis sur les animaux, pas de matières premières animales extraites d’animaux vivants ou morts

 

  • BDIH

C’est une charte allemande qui possède une liste d’ingrédients autorisés. Elle contient 690 composants sur les 20 000 répertoriés.

  • Cosmétiques formulés à partir de matières premières naturelles. Priorité aux végétaux bio.
  • Bases lavantes et émulsifiants d’origine végétale, obtenues par des techniques “douces”
  • Utilisation très restreinte de quelques conservateurs synthétiques.
  • Sans ingrédients issus de la pétrochimie, ni ogm, ni colorants ou parfums de synthèse, ni irradiation …
  • Produit non testé sur les animaux. Ne contient pas matières premières d’animaux mais peut contenir des sous produits animaux ( miel, cire, oeufs, lait … )
  • Exemples de de marques ayant des produits certifiés BDIH : Logona, Lavera, Santé, Alverde, Alima pure, Dr Hauschka …

Le BDIH n’accepte pas non plus les huiles essentielles et les huiles végétales ne provenant pas de l’agriculture bio certifiés par le label AB. D’ordre général, il insiste davantage sur l’aspect naturel du produit que sur l’aspect bio.

Le label crée en 2011 prend en compte l’engagement global d’une marque, si celle-ci souhaite faire labéliser l’un de ses produits, c’est l’ensemble de sa gamme qui doit l’être également.

 

  • Natrue

Depuis 2008, Natrue est un nouveau label pour les produits cosmétiques naturels et bio. C’est un groupe international de fabriquants lancé par les pionniers de la cosmétique naturelle en Europe : Weleda, Dr Hauschka ou Logona. Précis et exigeant, Natrue a une vocation européenne qui vise à harmoniser le paysage de la cosmétique biologique et naturelle.

Voici un tableau regroupant les labels Cosmébio, Ecocert, Nature et progrès, Natrue, Soil Association et BDIH

Curated from Labels et logos bio en cosmetique : Comprendre et choisir les certifications – Dieu Créa La Femme  et Curated from Conseils beauté Bio avec Mademoiselle Bio » Les labels et certifications bio en cosmétique

Des nouveaux labels sont apparus pour informer sur la politique de la marque cosmétique sur la condition animale.

Un cosmétique Vegan ne peut pas contenir du miel et/ou de la cire d’abeille par exemple, car ce sont des ingrédients d’origine animale. Mais cette appellation n’indique pas s’il a été ou pas testé sur des animaux. Cela relève d’autres labels présentés dans le tableau ci-dessous.

Curated from Labels et logos bio en cosmetique : Comprendre et choisir les certifications – Dieu Créa La Femme

Maintenant pourquoi certains produits qui sont faits avec des ingrédients biologiques ne sont pas labellisés ? Parce que cela coûte de l’argent. On ne trouve pas facilement les tarifs sur la toile, mais il faut s’imaginer des chiffres à 3 ou 4 zéros. Cela représente un sacré investissement pour des petites marques.
C’est pour cela que les produits Love me Doux ne sont pas (encore) labellisés. Ils ont passé par contre des tests dermatologiques avec succès et ont une formulation validée par des toxicologues.  La fabrication est faite avec des huiles biologiques et le macérât de Calendula est certifié par Ecocert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *